Admin 18|12|2017 Plan du site Liens Contact Admin
Accueil >>  Publications

chapitre III 2ème partie : Fonagy




- la théorie de FONAGY

 

Fonagy est un auteur particulièrement intéressant pour nous dans la mesure où, quoique psychanalyste, il produit sa recherche dans la logique et avec les techniques de laboratoire de la linguistique classique et propose une théorie très "bioénergétique" de la voix ; l’ensemble de sa recherche l’amène à envisager de créer une caractérologie des voix, basée exclusivement sur l’observation des mouvements articulatoires et glottiques des individus, la glotte étant pour lui le lieu d’une miniaturisation de tous les mouvements corporels qu’un individu peut produire ou esquisser.

 

Les notes qui vont suivre peuvent paraitre fort théoriques et rébarbatives. Le détour vaut la peine tant le travail de Fonagy est fouillé.

 

Son ouvrage "la vive voix" est sous-titré "essai de psycho-phonétique" : il nous invite là à percevoir que chaque geste vocal posé par une personne lorsqu’elle parle, est d’un côté métaphore d’une réalité pulsionnelle inhérente à cette personne, c’est le versant psychologique de sa psychophonétique, et de l’autre, que ce même geste vocal est produit par une personne située dans un contexte historique et culturel donné qui va marquer son mode de prononciation d’une langue. C’est le versant phonétique de ce geste. Il indique par ailleurs qu’à l’inverse, une langue est investie par des personnes et donc réalité vivante et en changement contrairement à ce que tente à montrer les linguistes classiques.

 

Fonagy ne considère plus les événements vocaux, du moins dans son observation, du point de vue des modalités de la construction du moi, mais du point de vue du phénomène rencontré comme adultes constitués, identifiés et parlant.

 

Il s’inscrit dans la lignée de Jakobson et lui reprend les caractéristiques du code linguistique qu’il retient comme message primaire, mais postule donc la présence synchrone d’un code paralinguistique, lieu d’un message secondaire, d’ordre émotionnel, considéré la plupart du temps comme "code naturel " prélinguistique inintéressant à étudier pour les linguistes classiques.

 

Je n’entre pas dans le détail des hypothèses qu’il pose et décrit minutieusement. Le champ de ses expériences est vaste : ne s’autorisant pas à vérifier ses hypothèses dans le cadre de cures psychanalytiques (et pour cause, dit-il...), cadre qui eut pu mettre en évidence les caractères pulsionnels de l’émotion, il choisit des dispositifs plus proches du laboratoire et donc des approches expérimentales des sciences humaines. La plupart du temps, ce sont des comédiens qui sont chargés d’exprimer des émotions particulières, ou de lire des textes littéraires ou phrases proposés dans une langue ou une autre.

 

Parmi les procédés,

 

* des procédés radiologiques permettent de rendre visibles les mouvements glottiques, invisibles et cachés à l’oeil de l’expérimentateur et lui permettent de déceler les modes articulatoires et musculaires en jeu dans l’expression d’une émotion ;

 

* ou encore la mise en situation de sujets-auditeurs devant apporter leur interprétation à l’écoute de textes tantôt lus par deux artistes (présents ou enregistrés suivant les cas, tantôt déformés, ou filtrés, ramenés à la mélodie uniquement (le texte/message primaire étant alors gommé,’) ; tantôt sous forme de phrases de même portée significative exprimées dans des langues différentes, etc..

 

Cet énorme travail expérimental et la rigueur du compte-rendu des résultats (tableaux comparatifs, statistiques, etc.) vient très évidemment enrichir la connaissance "rationnelle" de la "vive voix" et tend à prouver en marge de la linguistique classique, que le geste vocal, notion intéressante qui intègre l’idée de la libération d’énergies expressives inhérentes au geste articulatoire nécessaire à la parole, peut être considéré en lui-même, même si et peut-être d’autant plus qu’il s’enchevêtre au verbe dans la parole, et se "greffe sur la communication verbale", "sans détruire, sans gêner d’aucune façon la communication." (p40).

 

[ ]
   
 
 



.
SPIP / Squelette Spip01
© 09/2003 Gab-design.com sous licence GPL